Montecaos en images

Cette recette de montecaos peut se faire au saindoux, à l'huile, suivant les goûts et les traditions. Personnellement je n'aime pas le saindoux, c'est pourquoi j'utilise de l'huile végétale.
Ayant vendu des montecaos par internet pendant une période, j'ai une très bonne expérience de leur réalisation, et cette recette est parfaitement rôdée.



Quant à savoir quelle est l'origine de cette recette (voir aussi la polémique sur ce sujet ici ghribia ) bien malin celui qui prétend connaître la vérité, puisqu'elle date vraisemblablement d'au moins 1000 ans, et que personne n'a à ma connaissance déposé de brevet sur la recette. Mantecado ou polvorones, ghribia, montecaos ou mantecaos il s'agit de la même recette qu'on la fasse avec du saindoux ou de l'huile.

Je précise qu'à l'époque de l'inquisition, après la "reconquista" les Espagnols "catholicisèrent" les recettes de cuisine arabes et juives (notamment les pâtisseries) en remplaçant systématiquement huile ou smen par du saindoux, de façon à débusquer les "faux chrétiens" qui refusaient d'en manger et les dénoncer à l'inquisition. Une époque ou les méchants intégristes obscurantistes et assassins étaient catholiques, ce qu'on a un peu tendance à oublier de nos jours.
Le fait qu'une recette contienne du saindoux n'est donc nullement la preuve qu'il s'agit d'une recette espagnole, et on ne peut donc en tirer aucune conclusion sur l'origine de cette recette, quoi qu'en disent les nombreuses personnes qui sont sans doute mieux informées que moi...

Il existe une autre polémique sur le nom de ce gâteau : montecao ou mantecao. La recette espagnole d'origine s'appelle "mantecado", manteca étant le saindoux. La bonne version serait donc mantecao, mais le mot ayant continué à évoluer s'est transformé en certains endroits en "montecao", et c'est par ce terme que je l'ai connu de ma grand-mère. Je continuerai donc à l'appeler comme ça, n'en déplaise à ceux qui se pensent gardiens et dépositaires de la connaissance universelle.



Je précise également que la levure chimique n'est pas traditionnelle, mais je l'ajoute pour "alléger" un peu le biscuit, qui est trop compact à mon goût sinon. Libre à vous donc de tester les deux formules.

Ingrédients pour Montecaos en images

750g de farine, 250g de sucre en poudre, 250g d'huile d'arachide, le zeste d'un citron râpé (non traité après récolte), 1 c.a.c. de levure chimique, 1 pincée de sel, cannelle

Préparation : Montecaos en images

image_pdfimage_print

Mélangez farine, sucre, sel, levure et zeste de citron râpé. Ajoutez l’huile et mélangez jusqu’à obtenir une pâte. Formez des boules d’environ 60g, puis placez-les sur une plaque à pâtisserie huilée ou sur du papier sulfurisé. Espacez bien les montecaos les uns des autres car la pâte va s’étaler en cuisant. Enfournez à four th 4/5 pendant environ 15mn. Les gâteaux ne doivent pas se colorer. Dès que des craquelures apparaissent, les gâteaux sont cuits.
Sortez du four et poudrez de cannelle.
Laissez refroidir sur l plaque de cuisson et dégustez, par exemple avec le thé ou le café.

Share Button

Pays : , , , ,

Genre :

Voir aussi ces autres recettes :

Montecaos  en images

11 commentaires pour “Montecaos en images”

  1. BONSOIR,
    Pour quelle raison, il n’est plus prévu l’impression de vos recettes, pour ma part j’en imprimais pas mal et je constituais des classeurs.
    MERCI DE VOTRE REPONSE

  2. Ah ? C’est un bug, je vais y remédier rapidement !

  3. Bonsoir Christophe
    Dans les mantécaos huile ou saindoux pas de problème mais surtout pas de levure .
    Amitiés

  4. Dans la famille de ma mère, pied noir, du saindoux, du sucre, de la farine, un « bon peu de cannelle » et rien d’autre.
    Le résultat est délicieux!

  5. Il faut ajouter de la poudre d amandes

  6. @mantecaos C’est certainement bon mais cela ne fait pas partie de la recette de base.

  7. mais alors combien de saindoux ?????
    merci pour cette belle explication

  8. @Catherine le même poids de saindoux que d’huile.

  9. Vous avez raison, Christophe, dans votre analyse sur les origines des Montécaos, comme on le dit depuis…que ma grand-mère m’a appris à les faire.
    En ce qui concerne le saindoux, je dois dire que je préfère cette formule là, je les trouve ainsi plus moelleux, et j’adore le parfum particulier que le saindoux leur donne. Merci pour partager avec nus toutes ces belles recettes.
    Pour ma part, j’ai surtout vécu à RABAT, mas les origines de ma famille maternelle sont italiennes, installée à ALGER, j’ai donc eu l’avantage de profiter des gastronomies diversifiées de 3 pays, entre autres.

  10. Je n’arrivais pas très bien à les réussir comme ma mère, aussi
    fondants… il y avait un secret bien « bien mélanger l’huile et
    le sucre..rajouter le parfum, un 1/2 sachet de levure chimique… et.. la farine qui rentre…. et attention à la cuisson les retirer avant brunissement après qu’ils craquellent…
    Merci Christophe….

  11. Bonjour, la recette de ma maman : 1/3 huile, 2/3 sucre et 3/3 farine. Cannelle sur le dessus et au four ! Aucun autre parfum…J’adore !

Laissez un commentaire: