Gaspacho oranais

Je précise qu'il s'agit ici de ma recette personnelle. Dans la version originale il n'y a pas de céleri, ni de poireau ni de carotte.

Ce plat pantagruélique nous vient directement du moyen-âge et peut être préparé dans des proportions plus importantes, avec autant de viandes différentes que l'on veut (canard, porc, perdrix...). C'est à l'origine un plat de chasseur, dans lequel on mettait tout le produit de la chasse : lapins, perdrix... Les galettes servaient d'assiette sur lesquelles on servait les viandes. Les galettes coupées en morceaux servaient également de couverts. Tout cela était très écologique, puisque le repas se terminait par l'ingestion des couverts et de l'assiette! On trouve trace de ce plat dans la région de la Manche en Espagne (gaspacho manchego) ainsi que dans la région d'Oran, dont la population pied-noire était massivement originaire d'Espagne. Mais on trouve également trace de ce plat en Israël sous un autre nom. Il y fut apporté par les chevaliers à l'époque des croisades. Ceux-ci étaient grands amateurs de chasse. Cette dernière anecdote montre que la préparation du gaspacho oranais ou manchego s'étendait peut-être bien au-dela de l'Espagne à cette époque.

Ingrédients pour Gaspacho oranais

  • pour 6 personnes : 3 cailles 1/2 lapin 2 cuisses de poulet, 500g de farine, 3 oignons, 2 gousses d'ail, 800g de tomates concassées en boîte, 1 carotte, 1 branche de céleri, 1 poireau avec le vert, bouquet garni composé d'une feuille de laurier, d'une branche de thym, d'un petit bouquet de persil et du vert du poireau liés avec une ficelle, 1 c.a.s. de paprika, 1 c.a.s. de cumin, 4 tomates sèches (facultatif) 1 ou 2 piments de cayenne (facultatif), 1 sucre, sel, poivre, huile d'olive

Préparation pour Gaspacho oranais

Préparer les galettes de pain azyme :
mélanger la farine avec une petite c.a.c. de sel, mouillez avec de l’eau et préparez une pâte. Etalez la pâte au rouleau à 1/2 cm. Préchauffez le four thermostat 8. Pendant ce temps, huilez la plaque du four, posez la première galette et enduisez-la d’huile d’olive au pinceau. Enfournez la galette et laissez la 10 mn max. Enlevez la pâte dès qu’elle commence à colorer légèrement par endroits. Recommencez avec les autres galettes. Posez-les au fur et à mesure dans un plat et recouvrez-les d’un torchon pour ne pas qu’elles sèchent (on peut les préparer la veille).
Préparation du plat : Faites chauffer de l’eau dans un faitout. Ajoutez les légumes, les tomates séchées si vous en trouvez et le bouquet garni, sel poivre. Faites cuire 15mn puis ajoutez toutes les viandes (on peut procéder en plusieurs fois) et faites pocher 15mn. Egouttez les viandes, coupez les cailles en deux, et faites réduire le bouillon de moitié en le laissant chauffer à découvert. Sortez un plat à paella (c’est l’idéal) faites partir à grand feu (l’idéal étant un feu de bois qui donne un bon goût de fumé) et faites revenir les viandes avec les oignons hachés. Quand elles sont dorées retournez-les et ajoutez l’ail. Ajoutez ensuite les tomates, le paprika et le cumin, sel poivre, couvrez avec le bouillon. Détaillez la carotte et le céleri et ajoutez-les. Faites cuire 15mn. Pendant ce temps, Détaillez les galettes de pain azyme en carrés de 2 cm de côté. Ajoutez-les à la préparation. Elles vont cuire en s’imbibant de jus, comme des pâtes. Quand elles sont fondantes sous la dent, le plat est prêt. Si le plat attache au fond, rajoutez un peu d’eau.

Donnez une note à cette recette !
[Total: 0 Average: 0]

Voir aussi ces autres recettes :

13 thoughts on “Gaspacho oranais

  1. je l’ai fait la semaine dernière à mes enfants et petits enfants et ils ont adoré !!! moi j’y ajoute une pointe de cumin ! de chuparse los dedos !!! bisous à tous mes compatriotes !

  2. Je « tombe » par hasard sur ce site en cherchant la recette des « gâchas », et quel bonheur!!! Ma mère, hélas DCD nous faisait ce gaspacho aussi(je viens de Sidi bel Abbès). Je vais le faire connaitre à mes enfants et petits enfants nés en France, je leur ai fait connaître les « migas » et ma petite famille ADORE. Bon appétit à l’occasion de ce bon plat familial et convivial!!!

  3. J’ai acheté des galettes de pain azime est-ce que cela ira ou bien je dois faire moi même la pâte.. si oui quelle quantité de galette? Je fais ce plat dimanche.

  4. Y’en a une qu’elle a signé  » un vrai Pied-Noir » ! Comme si nous-z-autre on est des faux . Vinga nena !!! Bon trève de plaisanterie, dans notre gaspacho, on met les viandes qu’on veut , mais pour ma part je met du canard, en plus du lapin et du poulet, et au lieu de mettre du porc j’ajoute des petites saucisses de Toulouse ou des boulettes de chair à saucisse. Et surtout ne pas oublier la pointe de couteau de canelle, qui donne le  » gusto  » du gaspacho . Attention de pas en mettre beaucoup, sinon ça ressemble au riz au lait !

  5. Encore moi… Ce dimanche sera jour de Gaspacho Oranais !!
    Mon anniversaire aura la saveur de là bas ! Je vais faire découvrir à mes invités ce plat, je vous dirai ce qu’ils en pensent.La brouette, les agglos et la poele profonde sont déjà sortis ! et pour le café ce seront des montecaos cannelle et citron … En pensant à vous tous !!!

  6. J’ai goûté ce plat chez mes beaux parents quand je me suis mariée avec.. un pied noir, et comme beaucoup de personnes je m’attendais à la fameuse soupe froide ! Je refais de temps en temps ce « Gaspacho » pour faire plaisir à mon mari qui retourne dans son enfance, nous le préparons sur le feu de bois, dans la brouette, entre deux agglos et nous embaumons le quartier par son fumet.je ne fais pas avec les légumes.
    Ma belle mère le prépare comme suit :
    viandes revenues dans huile , puis ajout des oignons, ensuite ajout de tomates pelées concassées, ensuite ajout d’amandes grillées à sec et moulinées, puis ajout de l’ail qui a été lui aussi légèrement grillé puis mouliné, puis épices herbes de provence, spigol et ensuite elle fait aussi des boulettes de viande (chair à saucisse et/ou porc ou viande hachéee avec ail et persil roulés dans la farine, et revenus dans un peu d’huile puis jetées dans la sauce.
    oui je crois que chacun le fait differemment mais l’apprécie tout autant !! et la galette faite maison (que l’on mange en la découpant (ohh la gourmande) fait le summum du plat, elle doit etre bien cuite dans le jus. Un régal !!Merci pour ce site ! et je vous dis pas les migass que j’ai appris à faire (bien bourratif par contre !! les jours de pluie de préférence !) quand on aime son homme, on ne compte pas !!

  7. c est tres bon ma maman et mes tantes le font avec tout ses ingrédients sauf celeri et poireaux maintenant chacuns le fait a sa facon
    bon appetit a toutes et tous
    un pie noir d oran

  8. po! po dis qu’est ce qu’on s’est régalé! j’ai cru que j’allais eclaté ma mère parlé toujours du gaspacho que faisait sa grand’mère mais alors là ça ressemble en rien à cette soupe froide que l’on appelle aussi gaspacho!

  9. Toute ma famille adore,mais je ne mets pas de carotte,poireaux,celeri. Je ne fais pas blanchir la viande,je la fait revenir,dans une poele a bord d’au moins 20cm. Chez nous on l’appele  » la poele a Gaspacho ».
    Bonne soiree a tous les Pieds-Noirs d’Oran.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

trois × 3 =