coca du lycée Bugeaud

La coca du lycée Bugeaud : vendue pendant les récrés à un guichet minuscule devant lequel les élèves se pressaient. Elles étaient faites par la famille Llavador, à la « boulangerie de Monte Carlo », rue Bab-Azoun.

Ingrédients pour coca du lycée Bugeaud

  • Pour 12 cocas : 600 g de farine, 2 c.a.c. de sel, un bon verre d’huile d’arachide et mettre un bon verre d’eau (Un peu plus que pour l’huile), un paquet de levure de boulanger
  • farce : tchatchouka, des blettes ou des petits pois à mettre dans une casserole après avoir fait revenir quelques petites tranches d'oignon et quelques cubes de soubressade

Préparation pour coca du lycée Bugeaud

mettre la farine dans un saladier, Faire un trou au milieu, délayer avec les doigts un paquet de levure de boulanger dans l’eau tiède. Laissez lever ½ h, ensuite mettre sel (2 c. à c. ), un bon verre d’huile d’arachide et mettre un bon verre d’eau (Un peu plus que pour l’huile). Laisser lever sous un torchon dans un endroit tiède (1/2 h)
Faire une boule avec les mains huilées,
Découpez la pâte étalée en cercles (pas trop grands : à mon avis, les petites cocas sont meilleures).
Sur une des moitié mettre une tchatchouka, des blettes ou des petits pois à mettre dans une casserole après avoir fait revenir quelques petites tranches d’oignon et quelques cubes de soubressade . Refermez Les cocas. Les faire dorer au jaune d’œufs.
Faites cuire au four 20mn th. 7/8, ou jusqu’à ce que les cocas soient bien dorées

Donnez une note à cette recette !
[Total: 1 Average: 5]

Voir aussi ces autres recettes :

3 thoughts on “coca du lycée Bugeaud

  1. Elève du lyce Bugeaud de 1939 à 1947, j’ai un souvenir ému de ce cocas que monsieur Gianechini, concièrge du lycée nous vendait à la récréation de 10 heures. Il s’installait dans l’angle du pilier à gauche en accédant à la cour principale; avec devant lui une corbeille en osier rectangulaire posée sur un trépied: cette corbeille avait une ouverture par laquelle M. Gianichini pouvait passer seulement sa main pour éviter que ces voyous d’élèves y mettent la leur et lui chippent une coca. Elles étaient délicieuses. Que de taches de graisses, si l’on avait l’imprudence d’en stoquer une dans uns poche de veston ou ce pantalon !!!!!!!

  2. Je viens de trouver votre recette par le plus grand des hasards. A 68 ans j’ai encore le souvenir du goût des coca du lycées Bugeaud dans la bouche alors que je n’en ai plus mangé depuis l’âge de 14 ans. Quelle émotion cette découverte.
    Certainement une recette à essayer à la belle saison.
    Merci, merci, merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

19 + treize =