MIGAS de semoule

Plat typiquement espagnol particulièrement andalou qui se fait à l'origine avec du pain rassis, émietté et asseché, je peux donner des précisions à la demande !

Ingrédients pour MIGAS de semoule

  • POUR 4 PERSONNES - 250 de semoule moyenne- 6 à 7 gousses d'ail- 1 chorizo 250 gr fort - huile - sel et poivre

Préparation pour MIGAS de semoule

Dans une petite poële et à sec mettre les rondelles de chorizo (coupées en 4) et laisser fondre à feu très doux.
Dans une grande sauteuse faire dorer l’ail épluché, dégermé et coupé en lamelles dans de l’huile, baisser le feu verser une CS de semoule et tout de suite 1/2 L d’eau – Sel et poivre.Lorsque l’eau bout verser la semoule et remuer afin d’absorber toute l’eau (selon les semoules il peut être nécessaire de rajouter un peu d’eau bouillante). Travailler la semoule en remuant et en détachant la graine afin qu’elle cuise et s’émiette pendant 20′ ajouter le chorizo
bien égoutté sur du sopalin, mélanger, ajouter qqes noisettes de beurre et couvrez pendant 10′.

Variantes : on peut ajouter dans les migas des lardons, saucisse en rondelles, dés de jambon….
en lamelles

Donnez une note à cette recette !
[Total: 2 Average: 2.5]

Voir aussi ces autres recettes :


20 thoughts on “MIGAS de semoule

  1. bonjour
    je fait les migas mais souvent jai du mal a detacher la semoule en remuant et elle reste collé et pourtant je remue sans cesse
    y a til un methode
    merci

  2. ma grand mére faisait les migase à la perfection on se régalait avec de la longanisse des olives cassées et oignon tendre; je vais essayer de les réussir moi aussi et je vous tiendrai au courant si je les ai bien réussi merçi beaucoup de vos informations

  3. merçi j’ai retrouvé la recette que faisait ma grand_mère medisant que c’était le plat du pauvre mais c’était tellement bon . je vais me mettre au travail et les refaire encore merçi

  4. je suis tombée sur votre site et j’en ai pleuré car bien sur je n’ai plus mes parents c’est que quand on les as plus qu’on se rend compte de beaucoup de choses j »ai fait un pellerinage avec des cousins à oran et j »ai touchée le sol en arrivant là bas car c’est une terre qu’ils ont aimés et malheureusement on a du la laissée pour ensuite les retrouvés tous ici mais voila!!!

  5. Bonjour,
    Ma maman faisait elle aussi les migas avec de l’ail, la langanisse, des petits lardons, des morcillas qu’on tellement de mal à trouver maintenant (on remplace avec du boudin à l’oignon mais ça n’a pas le même goût). Quant à la semoule, pour ma part, je n’ai pas le courage de tourner pendant 20 à 30 minutes si ce n’est plus (on se relayait avec mon mari), alors maintenant je me sers du couscous fin, c’est plus rapide et très bon quand même ! mes enfants et petits enfant adorent ça et la tradition pour jour de pluie continue comme à Oran (Gambetta).

  6. j’avaisje fais les migas a la semoule exatemement comme le commentaire no 11 (guy) moi aussi je m’appele guy il y a quelque temps j’avais fait le mème commentaire a mr christophe certain je me demande si ce commentaire le no 11
    n’est pas le mien?

  7. CONIO! je croyais être un des derniers à aimer les migas et à reconnaitre l’odeur de la poêle surtout lorsque la pluie éclabousse ma popeline à capuche.Pied noir de SIDI BEL ABBES marié à une bigoudaine je vais pouvoir me venger des crêpes en séries des vendredis soirs grâce à vous . Pour ma part j’adorais racler la poêle un peu grillée surtout lorsque les migas étaient réchauffées. Je vous aime,vous me ramenez 50 ans en arrière .
    Parachutés proche de Paris(le nord pour nous) Christian mon frère ainé les yeux vers le ciel s’écrie « purée ils doivent manger des migas tous les jours ici ».
    C’est vrai qu’on dirait qu’on vient de la même famille.
    Heureux de vous retrouver.

  8. c est bien muriel je fais comme ta maman le plus dur c est de trouver les sardines et les norias mais je me debrouille je suis de relizane en algerie il faut garder les recettes de nos ancetres amities à tous

  9. jje n’arrèttee n’est plus ma mère mais elle m’a appris a faire les migas dans la poele avec un peu d’huile d’olive je fais frire quelques gousses d’ail avec la peau puis je retire et je met de coté dans la mème huile je met des petits morceux
    de petit salé que je fris et puis je retire puis dans la poele je met a peu près 75 cl d’eau quand l’eau frémis je met doucement doucement ma semoule(moyenne)et la avec une spatule je n’arrète plus de tourner quand je vois qu’il reste a peu près 5 minutes pour que ca soit ok j’ajoute dans
    ma semoule l’ail et le petit salé c’est très bon pour accompagné des sardines grillées morue sèche olives cassées
    salade de tomates et aussi toutes la charcuterie espagnole
    etc….ect

  10. Depuis que ma mère et ma grand mère sont décédées, je n’ai plus mangé de migas et effectivement ma mère faisait ce plat par temps de pluie…. Pourquoi ?
    je ne sais pas, mais qu’est ce que j’adorais ce plat. Elle me disait toujours, le plus compliqué c’est le temps à travailler la semoule pour qu’elle soit cuite et se détache sans grumeaux. La seule chose que je n’aimais pas trop s’était les sardines frites, mais je mangeais tous les autres accompagnements. Grâce à vos recettes, je vais à mon tour réaliser ce plat de mon enfance car je n’avais que 25 ans quand ma mère est décédée et elle ne m’avait pas laissée cette recette. Je suis mariée à un portugais et au Portugal ils font les migas avec du pain. Merci encore

  11. VOILA COMME MA MERE FAIT LES MIGAS…. dans une poele assez grande on fait revenir les gnoras on en trouve facilement en espagne sinon chez izrael dans le marais à paris…
    pour les migas il faut faire aussi revenir la langanisse la gnoras le boudin puis l’ail beaucoup… la sardine salée une chose après l’autre et avec l’huile imprégné de tout cela on met l’eau dans la poele sans retirer l’ail….une fois que l’eau bout on met la semoule …elle va boire l’eau et alors là le travaille commence on doit obtenir à force de remuer des sortes de petites boules…une fois bien mélanger et remuer on remet la sardine salée la langanisse ou le chorizo selon le gout de chacun….c’est un plat qu’on accompagne avec dans des petits plats à part des tomates de la gnora des radis le boudin la langanisse des olives des piments etc….

  12. salut les patas negra
    originaire de Mostaganem on met des gnoras dans les migas mais je n’en trouve pas. Pouvez vous me dire ou je pourrai m’en procurer.Merci

  13. Je rentre du portugal et quelle plaisir de trouver une recette de migas que j’ai adorée et en français ! 🙂
    Juste une question: je ne comprends pas le moment où vous dîtes « égoutter sur du sopalin », égoutter quoi ? Tout le contenu de la poële ? Et pour les temps de cuisson, c’est des mn ou des secondes ?…
    Merci pour votre réponse

    1. Bonjour Grabotte, malheureusement je ne suis pas l’auteur de la recette et je n’ai pas les coordonnées D’Ana qui l’a postée. Pour le sopalin je pense très clairement qu’il s’agit d’égoutter le chorizo. Concernant le temps de cuisson il s’agit certainement de minutes, bien que le temps me paraisse long ! Le mieux c’est d’essayer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

5 × un =