Recette de Bortsch : la recette de la soupe russe

Cette soupe traditionnelle russe est vraiment délicieuse et surprenante au niveau gustatif.

On dit que chaque Russe a sa version du bortsch, j'ai pour ma part essayé différentes choses et voilà mon interprétation de la chose. Ca vaut le coup d'y mettre un excellent poivre au moulin comme le Voatsiperifery, qui est malheureusement rare et cher...

Ingrédients pour bortsch : la recette de la soupe russe

1kg de boeuf à pot au feu : par exemple plat de côte et joue, 400g de betteraves cuites (de préférence au feu de bois) 300g de carottes, 300g de pommes de terre, 2 oignons, 1/2 chou blanc,70g de concentré de tomates, 1 C.A.S. de sucre en poudre, 100g de crème fraîche, 1 C.A.S. de vinaigre, 1 petit bouquet d'aneth, de persil ou de coriandre suivant les goûts, poivre, sel, 1 feuille de laurier, beurre ou huile

Préparation : bortsch : la recette de la soupe russe

bortsch

bortsch

Mettez dans un faitout la viande, couvrez d’eau, salez légèrement, portez à ébullition en écumant puis laissez cuire 3h à petit bouillon.
Au bout de 3h de cuisson de la viande, Transvasez le contenu du faitout dans un saladier ou un autre récipient.
Râpez les carottes et les oignons à la grosse grille, puis faites-les revenir 15mn dans le faitout.
Pendant ce temps, râpez 300g de betteraves à la grosse grille.
Mixez le reste dans un bol avec une louche de bouillon.
Ajoutez les betteraves râpées avec les carottes, et couvrez largement de bouillon de cuisson de la viande. Le bortsch doit avoir la consistance d’une soupe.
Ajoutez les betteraves mixées, le chou émincé au couteau, le pommes de terre coupées en cubes, le vinaigre, le concentré de tomates, le sucre, salez.
Laissez cuire 15mn.
Pendant ce temps égouttez la viande et coupez-la en lamelles de la taille d’une bouchée.
Ajoutez la viande, poivrez copieusement au moulin, laissez cuire encore 10mn pour que toutes les saveurs se mélangent. Goûtez le bortsch qui doit être équilibré entre douceur et acidité.
Servez dans les assiettes, ajoutez dans chaque assiette 1 Cuiller de crème fraîche, saupoudrez d’herbes hachées

 

Genre : ,

Voir aussi ces autres recettes :

bortsch : la recette de la soupe russe

11 commentaires pour “bortsch : la recette de la soupe russe”

  1. J’ai tenté votre recette, et c’est excellant.
    Ca change du traditionnel pot au feu et puis pour une fois j’ai mangé des betteraves rouges autrement qu’en salade.
    Merci pour avoir posté cette recette de Bortsch simplifiée.

    PS : J’ai mis du fenouil et une sauce tomates épaisse maison à défaut d’aneth et de concentré de tomates.

  2. Pourquoi utiliser des betteraves cuites? C’est plus facile il,me semble de râper les betteraves crues et de les faire cuire avec la viande pour qu’elles donnent de leur jus. Je mets aussi les jeunes pousses de betteraves avec les feuilles tendres dans le bortsch plutôt que de les jeter .
    J’utilisaîs du ” corned-beef” mais je ne connais pas l’équivalent ici. Avec de la palette de porc demî sel c’est pas mal non plus.
    Merci d’évoquer d’anciennes saveurs et souvenirs.

  3. @Line c’est une possibilité en effet de mettre les betteraves crues, effectivement. Mais pour répondre à votre question les betteraves cuites mixées donnent un goût particulier dû à leur cuisson au feu de bois (enfin celles que je trouve) le fait de les mixer donne de la consistance au bortsch, et enfin c’est beaucoup plus facile de trouver des betteraves cuites que crues.

  4. oui le bortsch c’est excellant
    la veille je coupe ma betterave cuite en lamelles
    très
    fine mètres
    dans un bol avec du vinaigre de vin et
    mètres dans un endroit chaux, ou température de la
    pièce ,,,le lendemain ajoutes juste la betterave a
    vôtres bouillon ,,tout les légumes je coupe en petit morceaux ,

  5. Merci Olga pour cette version ! On peut mettre également des betteraves lacto-fermentées, comme ça plus besoin de mettre de vinaigre !

  6. bonjour, votre borsch est très bon et complet, seulement voilà, tous les russes ne sont pas fortunés, Il existe donc un borsch à base de pot au feu (viande de boeuf) sans chou, sans pomme de terre, seulement fait de betteraves rapées une ou deux, en hiver les fans ou les feuilles de betteraves suffisent, oignons et les épices, un poireau. c’est tout. pendant que la viande cuit, on prépare une pate oeuf , de la farine et un peu de levure chimique,ou boulanger mais il faudra attendre sa levée, du sel. On aplatit au rouleau la pate et on y fait des petits patés que l(on remplit de la viande de pot au feu hachée et avec l’oignon; c”est t ce qu’on appelle “pastechtikis” (pardon pour la faute, cela fait 20 ans que je parle plus la langue) Ensuite on passe un peu de jaune d’oeuf pour doré et on fait cuire ces patés au four. On passe à table un bol de borsch et on mange ou on tremp les petits patés dans la soupe bon appétit

  7. Merci Danielle pour ces infos très intéressantes !

  8. . suite à mon précédent message dans le borsch betterave rouge on ne met pas de crème fraiche.
    D’autre part il existe un autre borsch dit borsch blanc ce dernier est fait de crème fraiche aigrie, et de poumon coupé en dés. C’est très bon, mais nous français nous ne mangeons pas les poumons . ceux sont des amis qui me l’ont fait gouter. bon appétit

  9. Danielle les petit pâtés que l’on mange avec le bortcht
    des pirojki
    je vous met la recette de mon enfance,,,

    Pour la farce à la viande :
    ( pâte feuilleté (3 )
    – 300 g de viande à pot au feu hachée ( cuite)
    – 2 gros oignons hachés
    – 2 oeufs durs mimosa
    – 2 gousses d’ail
    – aneth
    – sel
    – poivre

    Préparation de la recette :

    Préchauffez votre four à 210°C (thermostat 7)
    Faites fondre les oignons hachés dans un peu d’huile
    Ajoutez la viande quelques minutes.
    Versez dans un saladier, ajoutez l’ail haché, l’aneth ciselé, éventuellement le riz cuit, sel/poivre, les oeufs mimosa, mélangez bien.
    Rectifiez l’assaisonnement si nécessaire.
    Étalez finement la pâte.
    Avec un emporte pièce (chez nous on faisait ça avec une tasse ou un bol) découpez des ronds de 8 à 10 cm maxi.
    Avec les chutes, refaites une boule et recommencez l’opération et ainsi de suite…
    Dans chaque cercle, déposez la farce, repliez en deux et collez les bords (avec l’oeuf battu): la fermeture doit se trouver sur le dessus, c’est plus joli. Vous pouvez donner une petite forme ourlée avec les doigts.
    Passez le reste de l’œuf au pinceau sur chaque pirojok pour qu’ils soient dorés.
    Déposez les pirojki sur une plaque à pâtisserie légèrement huilée ou en utilisant du papier de cuisson.
    Enfournez pour 10 à 15 min.
    Les pirojki sont prêts dès qu’ils sont dorés et ils sont bien meilleurs chauds !
    Ils se congèlent très bien et pour les faire réchauffer, les mettre encore congelés dans le four sans préchauffage à 180° (thermostat 6) et laissez 5 à 7 minn quand la température est atteinte.

  10. Merci beaucoup Olga pour cette recette !

  11. Daniel-Daniel
    je ne sait pas ou tu à vue que les russe mangé le BORSCH
    avec du POUMOND ,, et ne mette pas de crème ,,,
    le poumon de porc avec le cœur on le fait cuire
    comme un pot au-feu ,( on ne met pas de poireaux , ni fenouil , ni pommes de terres ,)
    une fois cuit on le hache avec des échalotes revenue au beurre , et l’on fait des VARENIKY je les cuit dans le bouillon de cuisson du poumon ,, c’est délicieux
    bon appétit
    Olga

Laissez un commentaire:

BORTCH
de arlette   sur - 2011-12-10
tout simplement super bon. C'est la premire fois que j'en russi un. Merci pour cette recette
MANQUE
de framboise   sur - 2011-12-09
dans ma recette je mets du raifort