Encre de seiche

encre de seiche

encre de seiche

 

J’ai fini par acheter ce pot d’encre de seiche à l’épicerie chinoise. On en trouve aussi parfois en poissonneries, mais c’est rare. L’encre de seiche entre dans la composition de nombreux plats espagnols et italiens : pâtes, riz, et bien sûr calamars, seiche et poulpe. Suivant les indications sur la boîte il faut environ 1g d’encre pour 100g de préparation.

On peut indifféremment utiliser l’encre de seiche pour les recettes des autres céphalopodes. Le goût de l’encre de calmar en est très proche, celui du poulpe est paraît-il plus forte, mais je n’y ai jamais goûté.

En effet, suivant ce que l’on achète, il n’est pas toujours possible de récupérer les poches à encre des céphalopodes quand on les vide, et parfois leur contenu n’est pas suffisant pour faire une sauce. Avec ces pots d’encre, ou les sachets que l’on trouve parfois, plus de problème.

L’encre est légèrement toxique crue. Il faut donc la faire cuire quelques minutes avant dégustation. L’encre en pot est déjà légèrement cuite, donc aucun risque de ce point de vue, mais on n’est jamais trop prudent.

Le goût de l’encre est légèrement sucré et doucereux. J’ajoute généralement un ou deux piments de Cayenne dans les plats à l’encre pour compenser.

Vous pouvez donc utiliser cette encre pour réaliser ces délicieux calamars à l’encre, ou le riz noir aux calmars.  On peut faire exactement la même préparation avec des seiches.

Mais vous pouvez aussi envisager des plats de pâtes, et bien d’autres choses !

Voir ces recettes liées:


Laissez un commentaire: